Pourquoi faire un effort alors qu’on pourrait rester sans rien faire ? Ou procrastiner ? En fait, les circuits cérébraux impliqués dans la motivation nous permettent d’anticiper la valeur des différentes options disponibles, de sélectionner une situation que nous prenons pour but, et de mettre en place un plan d’action qui nous mène vers ce but.

Comment notre cerveau nous pousse à faire des efforts

Cette vidéo a été réalisée par Armance Gelaude, alias Helixis Felis, médiatrice scientifique et vidéaste, sur la base des travaux publiés par Mathias Pessiglione.

 

Lire l’article sur https://theconversation.com