Dans l’Inffo de la 2ème quinzaine d’octobre, Centre Inffo publie un article intitulé :

L’impact de la réforme sur les organismes de formation.

Pour s’adapter à la réforme, les organismes de formation vont devoir s’adapter pour survivre et continuer d’exister dans leur environnement. Non je ne parle pas de Darwinisme mais bien de formation professionnelle. Etudions les rapports de cause à effet attendus avec cette réforme.

1ère cause : suppression de la contribution de 0,9%.Effets : les entreprises vont certainement, au moins pour la plupart, diminuer leurs dépenses formation. Il y a fort à parier, mais ce n’est pas nouveau qu’elles vont continuer  la mutation de leurs comportements d’achats : Plus de qualité, plus de services… et moins cher !

2ème cause : la réorientation des fonds de formation vers la qualification et la certification. Effets : les organismes qui ne proposent pas ce type de formation vont devoir s’y mettre au risque de voir les formations qu’ils proposent éligibles à des financements réduire comme peau de chagrin.

3ème cause : la question de la qualité et de l’évaluation des actions de formation. Les financeurs devront s’assurer de la qualité des prestations dispensées par les organismes de formation. Effets : Les OF craignent l’obligation éventuelle d’être certifiés et attendent avec impatience le décret qui devrait voir le jour prochainement sur le sujet.

4ème cause : Le développement des formations à distance.  Ce développement est étroitement lié aux exigences qui seront inscrites dans le décret sur la qualité, mais aussi sur les conditions de prise en charge des formations faisant appel à cette modalité. Effets : les organismes de formation se retrouvent face à un enjeu majeur : l’innovation.

 

Source : L’inffo formation. Article : L’impact de la réforme sur les organismes de formations, par Cédric Morin. 
%d blogueurs aiment cette page :