Tempus fugit, disaient les anciens. Le digital modifie considérablement le rapport au temps, notamment au temps d’apprentissage qui se complexifie. Cette complexité est due en partie à la porosité des contextes et espaces de consommation du digital Learning. Il existe d’ailleurs un acronyme anglais (encore un) qui peut sembler assez barbare, mais qui a le mérite de bien résumer cet état des faits : ATAWAD, signifiant : Any Time, Any Where, Any Device.

Il est intéressant de noter que le temps, bien que finalement donnée abstraite, soit devenue critère primordial, assez en tout cas pour désigner une façon d’apprendre : ‘Rapid ’. Assez également pour que l’on assiste à la multiplication de termes dérivés ‘Micro Learning’, ‘Nano Learning’ ou même ‘Nuggets Learning’ (véridique). Autant de sous catégories qui indiquent assez clairement qu’il faut s’orienter sur des formats courts.

Lire la suite : Le rapport au temps dans le digital learning – Le E-learning pour les noobs