Le mercredi 24 Janvier s’achevait le Salon Technologies France à l’espace Champerret de Paris. Pour sa 18ème édition l’évènement s’impose comme le salon européen de référence dans le domaine des technologies au service de l’apprentissage. Retour sur ces deux jours et sur ce qu’il ne fallait pas manquer

Depuis son rachat par le leader mondial des technologies d’apprentissage « Learning Technologies London », le LTF a pu rêver plus grand. En chiffres, pendant ces deux jours, le salon s’est offert 130 exposants, plus de 80 conférences et différents ateliers thématiques afin de nous faire découvrir les nouveautés de l’univers du . Parmi les temps forts de l’évènement, le discours d’ouverture du salon du Mardi 23 décembre de Monsieur Mounir Mahjoubi, secrétaire d’état chargé du numérique auprès du Premier ministre a donné le ton. Différents Keynotes ont rythmé les deux journées, comme celle de l’impact de la transformation digitale, par Jérôme Bruel de Talensoft ou encore celle de l’Adaptative learning de Fabrice Cohen, co-fondateur de Woonoz. Les 5000 visiteurs ont pu aussi profiter des démonstrations des différents exposants. Casques de Réalité Virtuelle, Serious Game et autres gadgets High-Tech, rien n’était trop beau pour en mettre plein les yeux.

Le digital learning se décline sous plusieurs formes et représente une vraie valeur ajoutée pour les entreprises

E-learning, Mobile learning, Serious Games, social learning, autant de déclinaisons des technologies d’apprentissage à la disposition des consommateurs. Si elles composent toutes le marché du digital learning, elles possèdent néanmoins des spécificités.

« Le serious Game par exemple, c’est un produit mais c’est avant tout un concept. L’idée c’est de s’inscrire dans cette mouvance de dire que la doit être ludique et on doit s’amuser en apprenant. Le Serious Game fait de vous le personnage de l’histoire. C’est l’idéal pour la formation d’entreprise. Le e-learning de façon très générique consiste à prendre un contenu de formation et de le digitaliser. C’est le principe du numérique, rendre accessible partout pour tous » nous témoigne Guillaume Etlin, exposant au LTF et Project Manager chez My Serious Game.