. Logiciels auteurs : couteau suisse ou caisse à outils ? – Digital Learning News
Happy New year 2019 Lucky Patcher ShareIt for PC New Year 2019 merry christmas 2018 New Year 2019 Images New Year Happy New Year 2019 Merry christmas 2018 Happy New Year Merry christmas Merry christmas

The Internet Assigned Numbers Authority (IANA) is the global organization that manages IP addresses. It initially defined a type of IP address called IP version 4 (IPv4). 192.168.0.1 Login This type is a 32-bit number usually expressed as four numbers separated by a decimal point — for example, 192.168.0.1. Each decimal must have a value between 0 and 255, which means that the IPv4 system can accommodate about 4 billion unique addresses. This seemed like plenty in the early days of the internet. . . but more on that later.

If you have one nearby the most obvious choice is the post office. They have been selling stamps since stamps became a thing (see the history of stamps here) and they will be happy to help to make sure you have enough stamps for what you are sending. If you are one of the unlucky people who do not have a post office nearby however there are still a number of convenient options for you to choose from. For a more in depth look at Where to Buy Stamps. If you are looking for larger numbers of stamps (10+) then you have a lot more options. There are plenty of large chains across the country that stock postage stamps as well as envelopes etc.

J’ai longuement hésité au moment de choisir le titre de ce billet, ou l’obsolescence programmée ? ou bien  La surenchère des fonctionnalités dans les outils auteurs… Et finalement j’ai retenu celui-ci pour plusieurs raisons : le communiqué de presse que j’ai lu hier (je reviendrai dessus un peu plus bas), la comparaison qui me fait sourire, ou encore une discussion que j’ai pu avoir avec un collaborateur pendant ma pause déjeuner.

Ce fameux communiqué de presse, parlons-en ! On a tous en mémoire les communiqués de presse que l’on peut lire sur les sites spécialisés, écrits par les services communication des éditeurs et qui nous annoncent à grand coups de superlatifs la sortie prochaine de la dernière version de leur produit phare (la V.142.12.98.0…). Une fois n’est pas coutume, hier, j’ai pris le temps d’en lire un en intégralité. Il faut reconnaître qu’il était bien mis en valeur avec une mise en page et un graphisme recherché. Il annonçaient sur un ton quasi journalistique une évolution majeure sur un outil auteur parmi les leaders du marché européen.

Le rédacteur fait visiblement bien son boulot puisque qu’il arrive presque à nous faire saliver avec tant d’effets d’annonces, on attend avec impatience la présentation de cette évolution majeure qui va “révolutionner le marché du …”. J’approche de la fin de l’article, découvre que 128 nouvelles fonctionnalités font leur apparition dans cette nouvelle version parmi lesquelles la possibilité de créer des contenus de sur-mesure et adaptés à la demande du client (Wouahhhhh, mais cela veut dire que désormais on pourra proposer des cours en lien avec le besoin du client ?!). Bon, je suis un peu  (beaucoup ?) excessif dans mon interprétation mais je trouve cette surenchère à la limite du ridicule. D’autant que l’article se conclut avec une comparaison imagée de ce tout nouvel outil avec “un couteau-suisse pour la création de contenus, un outil complet pour vos contributeurs…”. Je sais pas vous, mais moi, lorsque je bricole, je préfère une bonne caisse à outils, avec l’essentiel à l’intérieur, d’autant qu’au vu de l’utilisation que je peux en avoir, ça m’embêterait de devoir transporter une centaine d’outils alors que seule une dizaine m’est utile. Alors en effet, le couteau suisse, ça fait beaucoup de choses, mais de là à dire que c’est efficace…Et puis l’image du couteau suisse me semble peu flatteuse pour vanter les mérites d’un outil auteur.

Cet exemple que j’ai satirisé ci-dessus est assez représentatif du marché actuel des outils auteurs. Dans une quête de satisfaire le plus grand nombre avec des logiciels pourvus d’un maximum de fonctionnalités, les éditeurs (en tout cas ceux qui ont fait ce choix) feraient un choix purement économique (dans le sens de cibler plus large) au détriment de la simplicité d’utilisation, de l’intuitivité et de l’accessibilité des outils pour leurs utilisateurs.

Au moment de faire votre choix et de décider quel(s) outil(s) vos équipes et vous même allez utiliser pour produire vos contenus, ayez le réflexe de vous poser les questions suivantes : quelles sont les fonctionnalités indispensables pour satisfaire notre besoin ? Les fonctionnalités proposées en complément me seront elles utiles et ne vont elles pas polluer notre environnement de création ?

Sachant que d’un utilisateur à l’autre, les fonctionnalités indispensables ne seront pas forcément les mêmes, chacun aura sa préférence vers un outil plutôt qu’un autre.

Snapseed from Google is currently the most widely used photo editing application Snapseed works like a charm on our favourite handheld devices and smartphones, why not start using this application on your MAC or PC, depending on your persuasion? Snapseed for PC The great news is that Snapseed is just as effective on the larger screened cousins and the whole download installation shebang couldn’t be easier