Le Big Bang annoncé le 5 mars par Muriel Pénicaud rebat les cartes du marché de la professionnelle. D’un marché essentiellement régulé paritairement, on va passer à 5 marchés ayant chacun leur propre logique. Derrière la simplification annoncée, c’est la multiplication des logiques de financement qui apparaît. Aux organismes de choisir leur bon positionnement. Chercher à investir tous les marchés, c’est risquer l’éparpillement.

  • Le marché des TPE-PME passera toujours par les OPCA
  • Le marché du CPF co-construit et/ou de transition professionnelle reste bien incertain
  • Le marché du CPF-Caisse des dépôts : pas aussi simple qu’on voudrait nous le présenter
  • Le marché de l’apprentissage : probablement de nouvelles opportunités
  • Le marché des « grandes » entreprises : vers un marché libre