La réalité augmentée, définition :

La RA (pour réalité augmentée) est rendue possible par un système capable de faire coexister spatialement, et temporellement, un environnement virtuel avec le monde réel avec pour objectif l’enrichissement de la perception de l’utilisateur de son environnement réel par des augmentations visuelles, sonores ou haptiques (le toucher).

Sur les dernières années, de nombreux projets autour de la réalité augmentée ont fait le buzz, avec plus ou moins de succès. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que nous sommes en train de passer un cap, celui du frétillement initial qui laisse place à quelque chose de plus sérieux, de plus mature. Google a longtemps maintenu en haleine son public avec ses Google Glass, pour finalement arrêter la commercialisation… avant de se lancer dans une production industrielle ?! Facebook a pour sa part défrayé la chronique en rachetant OCULUS pour 2Mds de dollars. Samsung, Sony, mais aussi tant d’autres se sont également intéressé au sujet, même si ces exemples concernent avant les lunettes ou casques de réalité virtuelle et qu’il faut garder en mémoire que la réalité augmentée ne se limite pas à ces dispositifs. Certains d’ailleurs dissocient totalement la réalité augmentée des dispositifs de réalité virtuelle (type Oculus Rift par exemple). Donc n’oublions pas les tablettes tactiles, les systèmes de reconnaissances d’objets…

Quelle rapport me direz-vous avec le sujet principal de ce blog : la ?

Et bien tout simplement parce qu’à mon sens, l’utilisation de réalité augmentée en formation professionnelle présente de nombreux avantages.

Les applications sont déjà nombreuses, notamment dans les domaines médicaux et industriels (automobiles notamment).

La réalité augmentée permet d’expérimenter virtuellement une situation. Imaginez par exemple un jeune médecin. Bistouri à la main, il va pratiquer sa première opération à cœur ouvert. Personne n’aimerait être son patient ! La réalité augmentée lui permettra alors d’opérer un patient virtuel en faisant réellement les gestes médicaux.

Source : http://iforpro.com/

Quelques cas d’utilisation présentée au LAVAL VIRTUAL…

Parmi les avantages facilement identifiables :

  • le coût : contrairement aux idées reçues, mettre en place un dispositif de formation avec utilisation de la réalité virtuelle n’est pas forcément coûteux, en tout cas beaucoup moins que l’acquisition de certains matériels industriels nécessaires à certaines actions de formation. Une tablette peut suffire ou bien une paire de lunette Oculus (https://www1.oculus.com/order/)
  • La diminution des risques : On le comprend très vite avec l’utilisation de la réalité augmentée pour s’entraîner sur des procédures de chirurgie ou encore pour certains travaux en conditions difficiles (travaux en hauteur, en zone dangereuse…)
  • L’apport pédagogique : mon ami Charles me disait justement que le fait de placer l’apprenant dans une situation interactive (une situation dans laquelle il agit) permettrait d’accroître significativement l’acquisition. Peut-être que s’il sort de sa tanière, Charles viendra nous en toucher deux mots 😉

Selon vous, allons nous voir pousser comme des champignons les dispositifs de formation faisant appel à la réalité augmentée ? Se former pour les interventions sur les lignes hautes tensions, apprendre les procédures d’hygiène en milieu hospitalier sans prendre de risque, intéresser nos jeunes dans les CFA lorsqu’ils se forment à la mécanique, l’électronique…

Le cas Saint Gobain : La réalité augmentée au service de la formation

A vous la parole !