2018, L’ÉMERGENCE DES « EDTECH » – FOCUS SUR L’ADAPTIVE LEARNING

 

Notre monde est en mutation sous l’influence d’une poussée technologique qui tend à faire évoluer de nombreux aspects de notre société. La professionnelle n’échappe pas à ce changement de paradigme. Bien que la formation en présentiel reste encore la norme, la tendance est à une digitalisation massive des services et des contenus de formation. On constate donc l’émergence d’une filière dédiée à ce secteur : « l’EdTech » ou Educational Technologies.

Depuis 2015, 7 milliards d’euros y ont été investis, dont 90% aux États-Unis et en Chine. L’Europe ne représente que 8% des investissements de l’EdTech. 3 000 entreprises innovantes ont été identifiées en Europe dans ce secteur, dont 300 en France.

EdTech, un panel de solutions aussi diverses que complémentaires

Le secteur de la EdTech propose une large gamme de solution plus ou moins agiles et individualisées allant de la classe virtuelle, l’e-learning (Mooc, xMooc, Spooc), les learning games, le blended-learning (formations mixtes), le social-Learning, le micro-learning, le mobile-learning (des contenus consultables sur smartphones et tablettes), la formation intégrée (tutorat et mentoring) jusqu’à l’informal et l’incidental learning (une formation sans cadre spécifique, ex : FEST) ; l’immersive-learning et la réalité virtuelle (simulation et immersion) et enfin l’adaptive learning.

Qu’est-ce que l’adaptive learning ?

L’adaptative learning est au carrefour des neurosciences et de l’intelligence artificielle (IA) et repose sur trois principes de base,

  1. Analyser les comportements des apprenants puis adapter en permanence le contenu et le déroulement de la formation,
  2. Collecter les données sur les apprenants pour nourrir l’IA,
  3. Analyser les résultats de l’apprenant pour ajuster la progression et le niveau de difficulté.