A la recherche du Jackalop est un jeu de chasse au trésor, utilisant les dernières avancées technologiques pour créer une expérience d’apprentissage intrinsèque. Ce jeu est basé sur les concepts de la représentation dans l’espace, en instant sur la représentation mentale, les transformations, les systèmes de référence, la réception d’informations de localisation, et l’utilisation de plans.

L’objectif du jeu est de retrouver une créature légendaire, le Jackalop, à partir de traces laissées sur la zone de jeu. La zone de jeu est généralement une zone familière pour les élèves, de manière à les aider à créer plus facilement des liens entre le plan et le monde réel. Ex : Un parc ou les rues autour de l’école.

Pour participer, les élèves sont répartis en équipes. Chaque équipe peut avoir l’un des 2 rôles suivants :

  • les aventuriers : leur mission est de retrouver les traces laissées par le Jackalop dans la zone de jeu. Les aventuriers sont équipés de tablettes numériques géolocalisées, qui leur permettent de communiquer avec le centre de commandement
  • le centre de commandement : leur mission consiste à élaborer une stratégie puis guider les aventuriers vers les traces du Jackalop. Les équipiers du centre de commandement sont dans l’école, et dans le cas présenté dans la vidéo, sont munis d’une table taclile ou d’un tableau blanc interactif sur lesquels ils disposent du plan de la zone de jeu, sur laquelle apparaissent les traces de la créature, et la position des aventuriers en temps réel. Ils peuvent contacter les aventuriers pour leur transmettre des consignes.

Les traces du Jackalop sont matérialisées par une empreinte imprimée en 3D, sur laquelle est indiqué une très courte séquence ADN représentant un mot de passe. Une fois que ce mot de passe est transmis au centre de commandement, de nouvelles traces apparaissent sur le plan. Lorsque toutes les traces ont été collectées, les équipes se réunissent pour débriefer, et échanger les rôles.

 

 

Source : A la recherche du Jackalop – Se localiser dans l’espace en utilisant la réalité augmentée