L’utilisation pertinente des divers environnements numériques n’est pas oubliée dans la panoplie des outils à mobiliser.

« Le numérique est un élément incontournable de l’enseignement, dans un contexte d’explosion de l’offre en outils d’apprentissage permettant un enseignement plus individualisé et mieux différencié. Il permet surtout de faciliter le droit à l’expérimentation, phase première des apprentissages ».

Les apports récents de l’intelligence artificielle et les espoirs qu’ils suscitent sont également pointés :

« Ressources numériques et applications hautement interactives sont désormais augmentées par l’intelligence artificielle, selon l’approche numérique (traitement des données d’apprentissage) ou symbolique (systèmes experts et ingénierie des connaissances). Elles ouvrent de nouvelles fonctionnalités, apportant instruments pédagogiques, didactiques et d’analyse pour l’adaptation et la personnalisation ».

Les possibilités offertes par ces nouveaux outils sont détaillées et l’enseignant utilisateur est décrit comme « augmenté » dans sa dimension pédagogique. Ce n’est pas tout : le rôle que peut jouer le numérique dans la lutte contre les inégalités, l’échec scolaire, le décrochage ou les situations particulières (handicap, précocité…) est clairement mis en exergue.